Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 février 2008

Stephan Themerson – Ouah ! Ouah ! ou Qui a tué Richard Wagner ?

Le narrateur, fasciné par les discours des orateurs de Hyde Park est saisi par l'inspiration : il monte sur un banc de pierre et se met à aboyer. Sur le même banc s'assied un vieil homme qui lit le catalogue de la Maison de Mme Addley Bourne, Département des Sous-Vêtements, 37, Picadilly Ouest. De la pure poésie.

« Le Temps transforme les réclames en poèmes, et le Temps transforme les poèmes en réclames, parce que le temps change le lecteur... »

Tout dérape. On prend désormais le narrateur pour un chien. On ne le comprend pas quand il parle ; en revanche s'il aboie si. Tout devient de plus en plus fou. Il rencontre à l'occasion d'un accident Lampadéphore Métaphraste, une ancienne relation devenue un personnage important et angoissé. c'est à ce moment que la police vient l'arrêter pour la mort du vieil homme rencontré sur le banc de Hyde Park :
«- Je suppose qu'il ne s'appelait pas Frédéric Nietzsche, dis-je, comme on aurait pu dire : « Je suppose qu'il ne venait pas de la planète Mars. »
- Non, répondit calmement l'enquêteur. À notre connaissance, il s'appelait Richard Wagner, Frédéric Nietzsche a été tué mardi et Henri Bergson vendredi matin. Je suppose que vous le saviez.
- Messieurs ! Messieurs ! s'écria Lampadéphore Métaphraste, vous faites une grave erreur, Messiers ! Tous les écoliers savent que Richard Wagner est mort en 1883, Nietzsche en 1900 et Bergson en 1941.
- Je peux vous montrer les cadavres encore frais, Monsieur, si vous voulez les voir, dit l'enquêteur. »

Lampadéphore Métaphraste veut intervenir pour défendre son ancien ami, il est devenu Interprète :
« - Le Monde est plus compliqué que les vérités qui le concernent ; c'est pourquoi il faut les interpréter. »

Ce qui ne l'empêchera pas, comme le narrateur, d'être jugé et pendu. On n'échappe pas à la justice.

Cette sotie écrite à l'orée des années 50 mêle dans le même récit La métamorphose et Le procès de Kafka dans une atmosphère nonsensique. Themerson, membre obscur de l'Oulipo, est né en 1910 en Pologne, à Plock, c'est-à-dire nulle part. Émigré en France avant guerre, puis à Londres , il a écrit en anglais une soixantaine d'ouvrages qui ne l'on pas rendu célèbre. S'ils sont tous du même métal, c'est bien dommage.

Commentaires

j'ai commencé les aventures de peddy bottom de stefan themerson, illustré par sa femme ...un régal.

ici le site allia qui a édité quelques uns de ses livres
http://www.alliaeditions.com/Catalogueview.asp?ID=211

et ici un site avec les travaux du couple themerson
http://www.themersonarchive.com/

"Mais que suis-je, moi ? demanda Peddy Bottom. – Vous êtes Peddy Bottom. Vous êtes Le-monde-entier moins Le-monde-entier-sans-vous. Voilà ce que vous êtes ! dit le Dromadaire. Vous ne le saviez pas ? – Oui, je le savais, dit Peddy Bottom. Mais tous les hommes que je rencontre en chemin pensent que j’ai quelque chose d’un chien, et tous les chiens pensent que j’ai quelque chose d’humain, et tous les poissons-scie pensent que j’ai quelque chose d’un rossignol, et tous les chats pensent que j’ai quelque chose d’un poisson, et l’un d’eux a voulu me manger, et j’étais très ennuyé, et j’aimerais savoir qui je suis, Monsieur ! – Vous êtes ce que vous avez fait ! dit le Dromadaire. Avez-vous fait quelque chose ? – Rien, dit Peddy Bottom."

Écrit par : léo | 02 février 2008

un autre lien avec des films réalisés par le couple themerson sur ubu
http://www.ubu.com/film/themerson.html

Écrit par : léo | 08 février 2008

Merci.

Écrit par : ingirum | 08 février 2008

Il ne savait pas cet auteur, mais après en gardant un œil sur l'Internet, je pense que c'est le meilleur qui puisse être lu aujourd'hui!

Écrit par : Seguridad Social | 03 mars 2011

Les commentaires sont fermés.