Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 mai 2006

René Guillot

Après la série sur Paul Berna, j'aimerais évoquer rapidement un autre écrivain français pour la jeunesse de la même période, René Guillot (1900-1969). Cet auteur charentais - plaisamment surnommé "le Kipling saintongeais" par les offices de tourisme locaux - a passé la majeure partie de sa vie en Afrique. Il a longtemps été professeur de mathématiques à Dakar, et il a aussi parcouru un grand nombre de pays du continent. Il a obtenu le prix Hans-Christian Andersen (principale récompense internationale de la littérature pour la jeunesse) en 1964, seul écrivain français avec Tomi Ungerer en 1998 à figurer au palmarès de ce prix. Il est aussi célèbre pour avoir écrit Crin-Blanc avec le réalisateur du film Albert Lamorisse.
Son oeuvre compte plus de cent titres, qui se situent dans les contrées les plus variées et se déroulent à toutes les époques, mais ce qui unit la plupart d'entre eux, est la grande place qui y est accordée au monde animal. Les animaux domestiques, mais surtout les bêtes sauvages sont les héros réels de plus de la moitié de ses livres. Quelques titres sont encore disponibles chez les libraires, mais l'oeuvre de René Guillot disparaît peu à peu des catalogues des éditeurs. Il y en aurait pourtant certains qui mériteraient de survivre encore un peu.

Pour écrire cet article, publié en 1989, je n'avais repris que les titres de René Guillot dont l'action est localisée en Afrique ou aux Indes:

- La brousse et la bête. - DELAGRAVE, 1950
- Sama, prince des éléphants - COLIN-BOURRELIER - 1950
- Sirga la lionne - MAGNARD - 1951
- Ouoro le chimpanzé - MAGNARD - 1951
- Trois bonds dans la jungle - MAGNARD - 1952
- Aux quatre vents d'Afrique - DELAGRAVE - 1953
- A l'ombre du baobab - DELAGRAVE - 1954
- Kpo la panthère - MAGNARD - 1955
- Tam-Tams de Kotokro - G.P. ROUGE ET OR - 1955
- Les éléphants de Sargabal - DELAGRAVE - 1956
- Prince de la jungle - HACHETTE - 1956
- Manoa - G.P. ROUGE ET OR - 1956
- Le 397e éléphant blanc - G.P. ROUGE ET OR - 1957
- Marouana du Bambassou - MAGNARD - 1957
- La route des éléphants. - G.P. ROUGE ET OR - 1957
- Le maître des éléphants - MAGNARD - 1959
- Traqué dans la brousse - G.P. ROUGE ET OR - 1960
- La grande terre des éléphants - MAGNARD - 1963
- Fonabio et le lion - HACHETTE - 1963
- Le grand livre de la brousse - DELAGRAVE - 1964
- Fodé-Koro et les hommes panthères - HACHETTE - 1968
- Chansons de brousse - MEISSEILER - 1968
- Cinq colères de fauve - ODEGE - 1969

Commentaires

Merci pour vos éclairages dans le temps et dans le grand espace sur Paul Berna et René Guillot.

Écrit par : Guy Darol | 23 mai 2006

Bonjour,

je viens de "tomber" par hasard sur vos commentaires sur les ouvrages de René Guillot; je partage tout à fait votre point de vue! J'ai d'ailleurs écrit une biographie de ce grand écrivain saintongeais, sous le titre "René Guillot, le Kipling Saintongeais" parue en 2000 aux éditions "La Malle aux Livres": contact Didier Catineau tel 05 46 93 90 08.
Les éditions Th Magnier viennent de rééditer "Le Champion d'Olympie" en 2006; les éditions allemandes Omnibus en ont fait de même pour "Grischkas Abenteuer" (Les aventures de Grischka).
Cordiales salutations,
SDrey

Écrit par : DREY | 25 novembre 2006

Je me dois de vous dire un énorme merci ! Vos notes sur Guillot me sont d'un grand secours pour un dossier que je dois réaliser pour mes études (lettres modernes) et je cherchais des précisions sur son oeuvre. Bravo pour votre travail précis et passionné.

Écrit par : Juliette | 21 décembre 2006

je souhaiterais joindre René guillot, auriez vous ses coordonnées?
Merci à vous.

Écrit par : girodroux | 08 mars 2007

Essayez les tables tournantes.

Écrit par : ingirum | 08 mars 2007

J'ai été élève de rené Guillot au petit Condorcet (année scolaire 57-58), j'ai le souvenir de sa voix éraillée (sans doute par la cigarette) et de ses dédicaces où d'un seul trait il dessinait son profil avec ses lunettes et toujours une cigarette.

Écrit par : Laberenne françois | 21 décembre 2009

On ne parle pas du livre "Le jour bleu" illustré par Luce Lagarde en 1956.
Il m'a été offert pour mes 8 ans et je l'ai adoré, je le regarde encore aujourd'hui.
Il faudrait le ré-éditer !

Écrit par : Ghyslaine | 18 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.